[L'Atlas ou Méditations cosmographiques de la fabrique du monde et figure d'iceluy].
Amsterdam, Jodocus Hondius, [1613-1616]. In-folio de (4) ff., 374 pp., (18) ff.; vélin doré à recouvrements, plats ornés d'un double encadrement de filets dorés avec larges fers en écoinçons et important motif doré au centre, dos orné de filets dorés avec titre en manuscrit, tranches dorées (reliure de l'époque).
Adjugé 30 000 €
Seconde édition française illustrée d'une planche gravée à double page figurant les portraits de Mercator et de Hondius, de 4 titres intermédiaires gravés, et de 150 cartes gravées sur cuivre à double page, finement coloriées à l'époque.
La planche de portraits et les titres intermédiaires ont été finement coloriés à l'époque avec rehauts d'or. Il manque le titre principal et le feuillet de dédicace à la suite du titre. Seconde édition française publiée entre 1613 et 1616, la première datant de 1609. Les cartes de cette édition sont les mêmes que pour l'édition latine de 1613. C'est aussi la première édition française contenant les portraits de Mercator et Hondius, qui étaient absents de l'édi- tion de 1609. L'Atlas ou Méditations cosmographiques de la fabrique du monde, en latin Atlas sive cosmographicae meditationes de fabrica mundi, est le plus important des atlas de Mercator, dont les cartes furent publiées dans des ouvrages séparés à partir de 1585. En 1604, dix ans après le décès de Mercator, Hondius racheta les cuivres, et compléta l'atlas au fil des éditions.
La première édition de l'atlas de Mercator-Hondius fut publiée avec un texte latin en 1606. Gérard Mercator est l'un des plus célèbres géographes de son temps. C'est à lui que l'on doit la projection employée dans les cartes marines. C'est également lui qui le premier utilisa le mot “atlas”, en référence à un roi astronome mythique de Libye qui aurait construit le premier globe céleste. Cette référence resta cependant confuse et l'iconographie n'a retenu que l'image du titan condamné à porter les cieux sur ses épaules.
Exemplaire dans de très beaux coloris de l'époque, et dans sa première reliure en vélin doré à recouvrements. Il manque le titre principal et le feuillet de dédicace venant à la suite.
Exemplaire en partie dérelié, pliures et déchirures à la planche des portraits, mouillures marginales aux feuillets de table en fin de volume, déchirure à la pliure centrale d'une quinzaine de cartes (dont la mappemonde), manques à la carte du Pôle Arctique, quelques rousseurs, plus prononcées aux feuillets de texte en début de volume, reliure tachée avec manques. Koeman, 1:112, pp. 103-109