Publié dans TimeOut

Pour passer une journée atypique, on a tout misé sur les ventes aux enchères de l’Hôtel Drouot

A force d’écumer les salles de cinéma, de tester les meilleures tables de Paris et de parcourir des kilomètres d’expos recommandées par Time Out – il faut bien cela pour compenser les pantagruéliques brunchs que nous vous conseillons chaque semaine –, vous ne savez plus comment pimper votre week-end. L’envie vous prend soudainement de tenter une nouvelle aventure, de vivre une expérience inédite histoire de casser la routine ? Ok, pas de problèmes : avant de vous lancer sur un coup de tête dans un baptême de l’air ou un saut à l’élastique, pourquoi ne pas essayer quelque chose de moins violent mais de tout aussi original : assister à une vente aux enchères.

Car, vous ne le saviez peut-être pas, mais l’Hôtel des ventes Drouot – il en existe deux dans la capitale mais le plus important se situe au 9 rue Drouot, dans la continuité de la rue Richelieu – ouvre régulièrement ses portes au public. Particulièrement les premiers samedis du mois et le jeudi en nocturne jusqu’à 21h. Chineurs invétérés, amateurs d’art ou simples curieux peuvent ainsi passer une journée entière à se balader entre les seize salles du lieu, véritable machine culturelle.

Dans une salle adjacente, on admire la collection photographique la plus cinéphile qu’il nous ait été donné de voir avec ses tirages originaux de Brigitte Bardot et Picasso, Louis de Funès ou même de ‘La Belle et la Bête’ par Jean Cocteau. On rit ensuite devant des planches signées Testu, Gus, Faizant, Barberousse, etc. Et on se perd avec plaisir dans un cabinet de curiosités, entre un diodon sous vitrine, un pupitre d’écolier, des bouteilles de vin, des maquettes ferroviaires, des petits soldats de plomb ou un fauteuil de barbier. Une salle, une ambiance en somme.