Publié par la Gazette
Henri-Charles Manguin (1874-1949), Le Jardin de la villa Demière, 1906, huile sur toile, 80 x 65 cm.

Guillaume Apollinaire le surnommait «le peintre voluptueux», tant il savait faire chanter la couleur à travers des thèmes acadiens, les paysages méditerranéens, les scènes de vie de famille, les natures mortes, les nus, les baigneuses… C’est en 1904, par l’intermédiaire de son ami Signac, qui s’y est installé en 1892 en cherchant un mouillage protégé pour son voilier, qu’Henri Manguin découvre Saint-Tropez. L’année suivante, il voyage avec son ami Albert Marquet entre Cassis et Menton, et décide de s’y poser. Il choisit la villa Demière, perchée sur la colline dominant le golfe de Saint-Tropez. L’endroit, calme et gorgé de lumière, sera une importante source d’inspiration, et le cadre de plusieurs de ses tableaux. Figure de prédilection, son épouse, Jeanne, est représentée à l’ombre des pins ou d’une ombrelle, sur la terrasse, faisant la sieste ou pensive face à la mer. Si ses thèmes et les poses de ses sujets sont paisibles et intimistes, l’artiste est fauve par ses couleurs et les reflets crus du soleil. Quand il réalise notre toile, une dizaine d’années le séparent du début de sa carrière. À quinze ans, il abandonne ses études pour se consacrer à la peinture, entrant en 1894 comme élève libre dans l’atelier de Gustave Moreau, où il rencontre Marquet et Matisse, Rouault et Jean Puy. En 1902, il participe pour la première fois au Salon des indépendants, trois ans plus tard il est dans «la cage aux fauves» du Salon d’automne. En 1909, le marchand Ambroise Vollard lui achète cent cinquante tableaux et l’année suivante, Druet lui consacre sa première exposition particulière. Du 14 juillet au 5 novembre 2017, le musée des Impressionnismes, à Giverny, montre quatre-vingts œuvres retraçant la carrière de cet ami de Matisse. En 1920, séduit définitivement par le site enchanteur de Saint-Tropez, Manguin achète la villa L’Oustalet. Ce qui ne l’empêche pas de mener une vie assez nomade, en France essentiellement, toujours en quête de paysages…
Mercredi 17 mai, salle 6 - Drouot-Richelieu.
Tessier & Sarrou & Associés OVV. Cabinet Ottavi.