Publié par la Gazette
Les paravents - ou bing-feng, signifiant littéralement "barrière contre le vent" - renouvelaient un peu l'ordre des priorités et s'invitaient à la fête.
Déjà, le cardinal Mazarin (1602-1661) les appréciait au point de les collectionner. [...] Tessier & Sarrou et Associés emportaient le dernier mouvement en adjugeant à 412 500 € une version du XVIIIe siècle, le lundi 18 Décembre 2017. Sur un fond de laque bleue, huit luohans - disciples de Bouddha - méditaient et devisaient dans un paysage de montagne. 
Une grande impression de contemplation se détachait de cette pièce unique, renforcée par un poème écrit par Qianlong (1735-1796) afin de rendre hommage aux anciens, ceux qui personnifient la sagesse. L'empereur, féru de bouddhisme, attachera une grande importance à ces vénérables ermites et leur dédiera plusieurs recueils, transcrits sur des paravents, mais encore sur des scuptures et des albums gravés en jade. 


 


CHINE - XVIIIe siècle
Paravent à trois feuilles en laque et incrustations de néphrite, jichimu, ivoire et ivoire teinté à décor de huit luohan méditant et devisant dans les montagnes, entourés de roches, de pins et de cascades dans un paysage de hauts pics perçant les brumes. Au dessus des montagnes, un poème de Qianlong en incrustations de néphrite, avec la marque "yu zhi zan". L'entourage en zitan à décor en incrustation de fils d'argent d'une frise de grecques et de svastika et caractères "shou", l'extérieur en laque noire à décor en laque rouge et or de rinceaux stylisés et chauve-souris entrelacées. (Eclats, manques, restaurations, incrustations rapportées.)
Dim. chaque feuille extérieure 151,8 x 46 cm, la feuille intérieure 151,8 x 77,4 cm
Tessier & Sarrou et Associés OVV. Cabinet Portier et associés
Adjugé : 412 500 €