Publié par Point de Vue

L’ART DU JAPON : LE NETSUKE

L’essentiel de cette vente de 120 lots est issu d’une collection française constituée dans les années 1970-1980.
Au Japon, les netsuke servaient aux hommes pour accrocher toutes sortes d’objets à la ceinture de leur kimono. Ces petites œuvres d’art représentant des personnages célèbres, des héros, des dieux ou souvent des animaux, eurent beaucoup de succès pendant l’époque Edo (1603-1868). Le bois, la porcelaine, l’ivoire, ou l’ambre pouvaient être utilisés et lorsque les sculpteurs profitaient des nœuds du bois ou du veinage de l’ivoire, leurs œuvres, moins travaillées, s’appelaient alors des ittobori. Cette vente en compte plusieurs, en forme d’oiseau, de loup, d’aigle ou de crabe par exemple.
Ils sont créés par l’un des plus grands sculpteurs de son époque : Masanao, un artiste de Kyoto qui a signé ce rat assis en ivoire, tellement expressif, datant du XVIIIe siècle. Estimation entre 60 000 et 80 000€.
Tessier Sarrou, à Drouot, le 10 octobre.