Publié par Arts in the City

UN RAT JAPONAIS DU XVIIIE SIÈCLE ESTIMÉ À 80 000 €

Petit mais précieux
Le 10 octobre prochain, la maison Tessier Sarrou à Drouot mettra en vente un petit rat en ivoire et en corne brune datant de l'époque Edo.
Il s'agit en fait d'un netsuke, un petit objet japonais sculpté qui permettait de maintenir les cordelettes des petites boites - appelées sagemono - que l'on suspendait à la ceinture des kimonos. Ceux-ci peuvent être de manufacture et de qualité diverses, entrainant une vaste fourchette de prix, entre 500 et 3 000 €. Mais le netsuke en question, réalisé par un artiste réputé de Kyoto, Masanao, au XVIIIe siècle, est estimé 80 000 €.

Son prix s'explique notamment par son sujet : le rat, représentant le Dieu Daikoku, était symbole de fortune et de prospérité agricole. Celui-ci est particulièrement original par sa posture. Il semble faire sa toilette et se lèche une patte arrière. Son créateur a sans nul doute laisser parler sa créativité et sa finesse. Ce dernier, spécialisé dans le netsuke de luxe, est d'ailleurs considéré come l'un des plus grands sculpteurs de l'école de Kyoto. Son petit rat devrait attirer foule de collectionneur.