Publié par Les Echos

UTRILLO : NE PAS SE TROMPER

La maison Tessier & Sarrou dispersait le 23 novembre une belle collection de quatorze toiles de Maurice Utrillo (1883-1955) ; estimé au total entre 560 000 et 720 000 euros, cet ensemble de qualité, conservé près d'un siècle dans la même famille, a atteint 970 000 euros. Le musée de Montmartre a préempté L'Ancien Maquis à Montmartre, à 112 500 euros. L'Avenue de Versailles et la tour Eiffel a séduit les enchérisseurs : estimée 60 000 euros, l'oeuvre s'est envolée à 156 000 euros. Une cote inhabituelle ! Pour autant, si ce peintre a du génie, toutes ses toiles n'ont pas le même intérêt. Par exemple, Arles, Chapelle les Aliscamps, de 1918, a trouvé preneur à 30 000 euros, l'estimation basse, et Le Jardin à Picpus est resté invendu. Maurice Utrillo s'était engagé en 1919 à fournir chaque mois sept tableaux contre une rente de 2 000 francs et ses internements répétitifs en hôpital psychiatrique les années suivantes ont sans doute altéré son talent.