Publié par la Gazette Drouot

PORCELAINES ET NÉPHRITES

Dans cette vente du 17 Juin 2019, l’une des dernières de la saison du « Printemps asiatique » à Drouot, un vase balustre (h. 50 cm) en porcelaine décorée en émaux polychromes dits doucai de neuf pêches de longévité dans leur feuillage et de rochers, exécuté au XVIIIe siècle, décrochait 62 720 €,
et deux pièces en néphrite, 128 000 et 102 400 €. Il s’agissait pour la première d’un vase couvert (h. 22 cm) de couleur céladon-gris avec inclusions vertes, aux arêtes sculptées de chilongs archaïsants vers 1900 et, pour la seconde, d’une statuette de bodhisattva (h. 13 cm) céladon et vert, réalisée au XIXe siècle.



Quant à la collection d’un amateur français présent lui aussi à Pékin, mais entre 1900 et 1918 pour contribuer au développement de la Banque de l’Indochine, elle recevait un bon accueil également : 25 600 € pour une suite de dix coupes en porcelaine peinte de branches de litchis, d’époque Kangxi (1662-1722) et 32 000 € pour un bol (h. 7,2, diam. 19,5 cm) dans le même matériau et aux émaux doucai. celui-ci illustrait une nouvelle fois le raffinement atteint par les potiers de l’époque Yongzheng (1723-1735).