• French
  • United-Kingdom
  • United-Kingdom

Jean Auguste Dominique INGRES (Montauban 1780 - Paris 1867)

Lot 35
60 000 - 80 000 €
Résultat: 45 000 €

Jean Auguste Dominique INGRES (Montauban 1780 - Paris 1867)

Le Docteur Norbert Hache Graphite. Signé, daté et dédicacé en bas a droite: «à Sa chere belle Soeur/ Mlle Mathilde Ramel/ Ingres. Del. / 1856.» Nom du portraituré indiqué en haut à droite: «le Docteur Norbert Hache». Légèrement insolé. Répertorié dans la liste des oeuvres d'Ingres, dans le cahier X, fol.26. 34,3x26,8 cm (après démontage 35,6x26,8 cm) Bibliographie: Charles Blanc, Ingres, Paris, 1870, p.237. Henri Delaborde, Ingres, Paris, 1870, n°316. Lettere di Gino Capponi e di altri a lui, publié par Alessandro Carraresi, VI, Florenz, 1890, p.383. Henry Lapauze, Les dessins de J.-A-D. Ingres du Musée de Montauban, Paris, 1901, p.250 Gaston Hochard, Ingres à Meung-sur-Loire, «Mercure de France», Paris, 1er Février 1913, p.538. Norman Schlenoff, Ingres, ses sources littéraires, Paris, 1956, p.292. Hans Naef, Die Bildniszeichnungen von J.-A.-D. Ingres, Tome V, Bern, 1980, p.358, n°438, repr, et Tome III, p.497-498, repr. Fig.9. Expositions: Ingres, École des Beaux-Arts, Paris, 1867, n°346. Ingres, Galeries Georges Petit, Paris, 1911, n° Ingres, Galerie André Weil, Paris, 1949, n°49. Provenance Mlle Mathilde Ramel, après son mariage Madame Norbert Hache. Ancienne collection Madame Gustave Reynier, née Hélène Hache (fille de la précédente, décédée sans héritier, à Paris, en 1925). Ancienne collection Gustave Reynier (veuf de la précédente). Vente Consorts Hache, Hôtel Drouot, Salle I, Paris, 20 janvier 1936, n°2, repr. acquis par le grand-père de l'actuel propriétaire. Mathilde Ramel, née en 1825, était la plus jeune soeur de Delphin Ramel, la seconde épouse d'Ingres. Ingres dessine son portrait en 1855, probablement lorsqu'il fit halte à Meung en remontant de Cannes. Mathilde avait passé l'hiver précédent chez les Ingres; et sa soeur aînée s'était mise en tête de la marier. Les Ingres habitaient en 1855 au 3 rue de Lille, où ils avaient pour voisin le docteur Norbert Hache, né en 1810. Chaque parti avait donc pu s'observer bourgeoisement et le mariage se fait en 1856. Dans la corbeille de la mariée, Ingres ajoute le portrait de son beau-frère, pour compléter en pendant celui de Mathilde. Le dessin, ample et majestueux, montre Hache dans toute sa confiance en soi de l'âge mur 46 ans, ce tel homme que l'on perçoit sûr de lui et bienveillant, épouse une femme de quinze ans plus jeune, avenante et de bonne famille. Après la morte de Mathilde Ramel en 1904, les deux portraits passent aux mains de sa fille Hélène, devenue Madame Gustave Reynier. Madame Reynier meurt en 1925 sans héritier et, après le décès de Mr Reynier, les deux dessins reviennent dans le giron de la successions de ses trois frères. Ils sont mis en vente à l'Hôtel Drouot en 1936, et leurs destinées se séparent. Le portrait de Mahilde Ramel, propriété de Salomon Flavian, est inscrit en 1947 dans le «Réperoire des biens spoliés en France durant la guerre 1939-1945» (II, n° 162). Le portrait de Norbert Hache réapparaît en 1949 dans une exposition consacrée à Ingres par la galerie André Weil à Paris. Resté dans la famille de l'acquéreur de 1936, il est vendu par un de ses descendants
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue