• French
  • United-Kingdom
  • United-Kingdom

Johan-Barthold JONGKIND (1819-1891)

Lot 25
20 000 - 25 000 €
Résultat: 26 000 €

Johan-Barthold JONGKIND (1819-1891)

Le fort Rabot et la Porte de France à Grenoble - 1885 Huile sur toile. Signée, datée (2 fois) et située en bas. 33 x 56 cm. Provenance: Alexandre Blanc (Vente des 3-4 décembre 1906, Paris, Galerie Georges Petit, reproduit sous le n° 55) = Ancienne collection Mareschal, Paris. Meyer Goodfriend, New York, 1923 = C.W. Kraushaar Galeries, New York, 1925. Arthur Tooth & Sons, acquis à la vente du 25 novembre 1959, Sotheby's, Londres, lot n° 8. Galerie Robert Schmit, Paris, acquis le 16 janvier 1981. Bibliographie - Notre tableau est reproduit dans les ouvrages mentionnés: V. Hefting, édition Art et Métiers Graphiques, 1975, sous le n° 786 p. 300. V. Hefting, édition Art et Métiers Graphiques, 1992, p. 140. Bergeret Gourbin, 1994, p. 63. A. Stein, tome I, édition Brame & Lorenceau, 2003, sous le n° 847 p. 313. Un certificat d'authenticité de Robert Schmit, n° 956, en date du 22 novembre 1981 sera remis à l'acquéreur. Commentaire: Une vue similaire de mêmes dimensions est conservée au Van Gogh Museum d'Amsterdam. L'aquarelle préparatoire datée du 1 juin 1885 est reproduite dans le V. Hefting sous le n° 794. Jongkind se rendit dans le Dauphiné parce que le fils de Mme Fesser, son ange gardien, habitait à quarante kilomètres de Grenoble, tout près de la Tour-du-Pin. Le paysage convenait à merveille au peintre. Pays peu accidenté, vastes horizons, bois nombreux, petits coins d'eau comme la Bourbre. Il lui fallait sans cesse des contrées nouvelles, des ciels voûtant la campagne ou se mirant dans l'eau des rivières et des lacs, il lui fallait des ciels et la mer. Source: Hefting.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue