• French
  • United-Kingdom
  • United-Kingdom

Attribué à Joseph-Emmanuel ZWIENER

Lot 139
40 000 - 60 000 €
Résultat: 95 000 €

Attribué à Joseph-Emmanuel ZWIENER

Rare bureau mouvementé et asymétrique en placage toutes faces de bois de rose, de violette à décor marqueté de bois de bout représentant des branchages fleuris. Il ouvre en ceinture par un tiroir latéral. Le plateau est gainé de cuir fauve et ceinturé par une lingotière. Il est surmonté d'un cartonnier à horloge ouvrant par huit tiroirs gainés de cuir sombre à l'extérieur et de droguet à l'intérieur. D'un tour de clé du tiroir en ceinture, un mécanisme bloque les tiroirs du cartonnier les rendant inaccessibles. L'ensemble est coiffé par deux putti, l'un tenant un sceptre fleurdelisé, l'autre une trompe. Il présente une riche ornementation de bronzes ciselés et dorés: tous les montants et les panneaux sont soulignés de baguettes en forme de palmes, les pieds sont ornés de chutes en espagnolettes au ruban noué dont le corps est terminé par des feuillages. Ils sont reliés à la ceinture par des guirlandes. Les sabots sont en pattes de chien. Un petit côté présente une cassolette fumante, l'autre une palmette dans un cartouche éclaté. Circa 1880-1890. H. 167 cm = L. 148 cm = P. 85 cm. Joseph-Emmanuel Zwiener était un important ébéniste parisien d'origine allemande, né en Silésie vers 1849 et travaillant à Paris de 1880 à 1895. Il produisit des meubles très raffinés d'une exécution irréprochable et accompagné de bronzes de haute qualité. Il employait Léon Messager, sculpteur d'un immense talent. Lors de l'Exposition Universelle de Paris en 1889, il reçoit une médaille d'or. En 1890, la notoriété de Zwiener était telle qu'il reçut du Kaiser Guillaume II lui commanda de remeubler entièrement le palais royal de Berlin. Il quitta alors la France et vendit ses bronzes et ses stock à la maison Jansen. Léon Messager poursuivit sa brillante carrière chez François Linke. Cela explique pourquoi les oeuvres des deux ébénistes présentent de fortes similitudes. L'attribution à Zwiener se justifie par la présence de bronzes tout à fait similaires - espagnolettes et cassolette fumante, que l'on retrouve sur plusieurs meubles estampillés ou marqués Zwiener. Les deux types de bronzes se retrouvent sur une commode marquée provenant de la collection Rochelle Sepenuk (Vente Sotheby's New-York 21 octobre 2008, lot 196). Les espagnolettes seules figurent sur: = Un petit cabinet (Vente Sotheby's New-York, 15 avril 2011, lot 294). = Un petit bureau plat de style Louis XV et un guéridon (Galerie French Kings Antiques, Hollywood). La cassolette fumante est identifiée sur une paire de commodes de style Louis XV (Galerie Tobogan, Paris 2015) et sur une autre commode similaire (Galerie Adrian Alan, Londres 2015). Un bureau avec cartonnier, estampillé et tout à fait similaire au nôtre, a été présenté en vente il y a quelques années (Vente Christie's New-York, 28-29 avril 1999). (*)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue